Compte Personnel de Formation

Vous êtes salarié(e), en alternance, indépendant(e) ou demandeur d’emploi : vous avez droit à des formations professionnelles, et ce droit s’appelle le CPF : le Compte Personnel de Formation. Voici quelques infos qui vont vous permettre de comprendre comment utiliser votre CPF.

Le CPF permet, tout au long de sa vie professionnelle, d’acquérir une somme en euro pour financer des actions de formation destinées à maintenir son niveau de qualification ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification.
Vous pouvez effectuer vos demandes à partir du nouveau portail Moncompteformation (bientôt une application mobile).

Ce compte formation suit le ou la salarié(e) tout le long de sa vie professionnelle et s’adresse à tous les publics.
Le CPF est alimenté directement en euros pour les droits acquis à compter de janvier 2019, sur la base de 500 euros par an pour 1 salarié travaillant au moins à mi-temps avec un plafond de 5 000 euros.
Plus de 20 000 formations sont disponibles : les formations proposées par l’ICSSA y sont référencées sous son nom d’organisme de gestion OGEC ESN.

HORS TEMPS DE TRAVAIL :
La mobilisation de son CPF est entièrement libre si la formation se déroule en dehors du temps de travail.

SUR TEMPS DE TRAVAIL :
Le CPF ne peut être mobilisé qu’avec l’accord du salarié.
Si la formation a lieu en tout ou partie pendant le temps de travail, le salarié doit demander une demande d’autorisation d’absence à son employeur. La demande doit être déposée 60 jours avant le début de l’action de formation en cas de durée inférieur à 6 mois et au minimum 120 jours avant le début de l’action dans les autres cas.
À compter de la réception de la demande, l’employeur dispose d’un délai de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L’absence de réponse de l’employeur dans ce délai vaut acceptation de la demande.

Le CPF de transition professionnelle : Pour la liberté de choisir son avenir professionnel, ce dispositif prend le relais du Congé individuel de for-mation (CIF). Il est à l’initiative du salarié avec autorisation d’absence de l’employeur. Celui-ci ne peut refuser la demande si les conditions d’ancienneté et la procédure sont respectées. Seul un report de 9 mois maximum est autorisé.

24 heures de formation par an :
Ces heures sont cumulables sur 5 ans et restent acquises en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi. Sont concernés tous les demandeurs d’emploi et salariés en CDD, CDI, contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

Les formations éligibles :

  • les formations qui débouchent sur qualification ou une certification professionnelle,
  • les formations permettant d’acquérir le « Socle commun de connaissances et de compétences »,
  • les accompagnements à la VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience) pour décrocher un diplôme fondé sur votre expérience et compétences terrain.

Les démarches possibles :
Vous pouvez demander une formation :

  • sans accord de votre employeur : la formation aura lieu hors temps de travail,
  • avec l’accord de l’employeur sur le contenu et le calendrier de la formation : celle-ci pourra avoir lieu hors ou en temps de travail. Votre entreprise vous aidera à faire les démarches.